Comment fonctionne une climatisation solaire réversible ?

La géothermie : pour une climatisation solaire réversible

De sons jours, les systèmes de climatisation sont écologiques et économiques. Ils sont aussi réversibles et produisent ainsi fraîcheur et bien-être en saisons chaudes et réchauffent en période hivernale. Ils vous mettent à disposition les fonctions de déshumidification et de ventilation. Avec la géothermie, les systèmes utilisent l’énergie naturelle. Le chauffage réversible par géothermie est le plus écologique et économique du marché.

La climatisation solaire : une technique émérite

Bien que les pics de consommation soient en soirée et en période hivernale, l’énergie solaire, elle, est disponible essentiellement en journée et en période estivale. Les grandes sociétés, sachant que jusqu’ici tout un pan de la consommation échappait à l’énergie solaire, justement utilisée quand le soleil brille le plus, utilisent un mécanisme captant l’énergie solaire par concentration. Des miroirs courbés réfléchissent le plus de lumière en un seul point, en vue de limiter les déficits. Auparavant, ce type de système était principalement utilisé sur les appareils cosmiques, étant donné qu’il coûte très cher. Mais les prix de revient ont changé et les techniques sont, de nos jours, mieux maîtrisées. Les rayons sont condensés sur un tube chargé d’eau qui réchauffe à 160 degrés, pour une efficacité élevée. Les panneaux sont pourvus de trackers afin qu’ils soient toujours orientés de manière optimale. En aval, une machine à ingestion (tenant le rôle d’une pompe à chaleur) chargée avec une mixture eau-ammoniac convertit cette chaleur solaire. Le dispositif n’émet pas de dioxyde de carbone et les concentrateurs solaires sont relativement compacts (3 m de long pour 60 kg). De plus, la solution peut être utilisée non seulement pour les petites mais aussi pour les grandes surfaces.

La climatisation solaire : une efficacité améliorée

Certes, les techniques de climatisation solaire sont encore peu développées étant donné que le placement initial était trop conséquent, pour un usage qui ne dépasse pas les quelques mois annuels. C’est là que les grandes sociétés qui s’en sont spécialisées changent la donne. Avec un système de chauffage réversible, diminuant grandement la durée d’amortissement, qui est estimée à 6 ans, celui-ci peut également être utilisé pour produire du froid industriel (chambres froides) ou de l’eau chaude sanitaire. La machine à absorption est en plus conçue de manière à pouvoir stocker l’énergie, ce qui augmente l’efficacité. Enfin, en cas d’indisponibilité prolongée de l’énergie solaire, un appoint peut être utilisé. La solution ne s’adresse pour l’instant pas aux particuliers car elle n’est viable que pour des puissances importantes, mais elle peut être envisagée dans le cadre de l’habitat collectif.

La géothermie : une solution économique pour la climatisation et le chauffage, même celui de votre piscine

Une pompe à chaleur (PAC) est un fourniment calorifique qui produit du chaud, côté condenseur, et du froid, côté évaporateur. Par inversion de cycle, la PAC peut fournir de l’énergie pour le chauffage (des locaux, sanitaire, piscine…) et de l’énergie en simultané pour la climatisation et le rafraîchissement en période estivale. En effet, certaines habitations, en intersaisons, ont des besoins à la fois en chauffage et en rafraîchissement. C’est dans ce sens que la PAC devient un double générateur, avec une productivité globale additionnant l’EER (côté climatisation) et le COP (côté chauffage). Ce type de concept est certes une solution à favoriser dans le cas des bâtiments basse consommation ou BBC (inférieure à 50 kWh(ep)/m²/an pour chauffage, ventilation, climatisation, auxiliaires, eau chaude, même pour piscine,…). Encore que si les nécessités sont fixées à partir de la puissance froid essentielle à la climatisation, la restitution de chaleur et donc d’eau chaude est fréquemment superflue pour la couverture des besoins de production d’eau chaude et de chauffage.