Comment choisir un kit solaire autonome ?

Comment choisir un kit solaire autonome

De nos jours, de nombreux foyers choisissent d’utiliser un kit solaire autonome afin de profiter des divers avantages que ce type d’installation solaire procure. À part son côté économique, le kit solaire autonome vous permettra de consommer au maximum l’énergie solaire sans pour autant faire grimper votre facture d’électricité. En choisissant un bon équipement, vous parviendrez à produire votre propre énergie verte.

Un kit solaire autonome : adapté à votre habitat

La fréquence d’utilisation d’un kit solaire est un des principaux critères qui doivent vous guider dans le choix de votre matériel. Une installation autonome dépend principalement de la capacité de stockage des batteries. Elle est aussi limitée par l’énergie produite par les panneaux solaires. C’est pour cela qu’avant tout achat d’un kit solaire, il faut tenir compte de la consommation de l’ensemble des équipements électriques à alimenter. Une étude minutieuse des besoins en panneau solaire et en parc batterie doit de ce fait être effectuée en se basant sur les puissances nominales du matériel ainsi que de son nombre d’heures d’utilisation.

Chaque ménage a sa propre consommation, laquelle est classée suivant une étiquette énergétique. Un professionnel dans l’installation d’un kit solaire autonome saura vous informer sur la consommation journalière de ce type de système. Des sites tels que www.oscaro-power.com, par exemple, sauront aussi vous orienter sur le type d’équipement adapté à la classe énergétique de votre habitat. Pour une optimisation thermique de votre demeure, vous pouvez toujours entamer quelques travaux afin d’obtenir une isolation complète.

Kit solaire autonome : adapté à votre lieu géographique

Pour profiter pleinement de votre kit panneau solaire autonome, il faut le choisir en fonction de votre localisation géographique. C’est un élément important puisque l’alimentation des panneaux photovoltaïques dépend énormément de l’irradiation solaire. Leurs consommations se font au fil du soleil. L’utilisation d’un kit solaire autonome est à privilégier dans les régions chaudes, car les périodes d’ensoleillement vous permettront de produire de l’énergie.

Si vous habitez dans les régions froides de la France, veillez à bien vérifier l’inclinaison de votre panneau photovoltaïque, de façon à obtenir un angle de 60 ° afin de bénéficier d’une source d’énergie maximum. L’orientation tient un rôle important surtout pendant l’hiver où le soleil se fait rare. L’énergie solaire reste insuffisante pendant ces mois critiques de l’année, durant lesquelles d’autres alternatives d’appoint doivent être envisagées, telles que le raccordement à un réseau électrique, par exemple. Il est aussi recommandé d’utiliser d’autres systèmes de chauffage tels que le bois ou une pompe à chaleur. De cette manière, vous ne risquerez pas de manquer d’énergie tout au long de l’année.

Kit solaire autonome : comment bien l’utiliser ?

L’utilisation d’un kit solaire autonome permet surtout de réduire votre consommation en électricité en produisant votre propre énergie renouvelable. Le matériel est composé d’un panneau solaire, d’un convertisseur, d’une batterie et d’un système de régulation. En général, il fonctionne en vase clos, mais il peut également être associé avec d’autres systèmes de production tels qu’un groupe électrogène. Tout dépend du besoin de chaque consommateur. Le choix d’un kit solaire dépend de son utilisation : est-ce pour une utilisation journalière ou seulement lors de périodes estivales ? La spécificité de chaque matériel entre également en compte.

Les kits solaires sont évolutifs. À la première utilisation, vous pouvez opter pour un petit kit autonome de faible puissance pour l’incrémenter au fur et à mesure. Ce sera en fonction de la qualité du système que vous pourrez décider ou non de faire évoluer votre équipement, avec le temps. Dans tous les cas, plus votre panneau photovoltaïque est performant, plus il sera rentable. Pour un bon entretien des batteries, évitez de les décharger de plus de 20 %.